Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 10:04
HERE@SMC

St Mary's hosted their annual Higher Education Regional Event 'HERE@SMC' at the College on 15th June. The event was open to all current year 12 students who were invited to drop in during the morning to gather information on HE provision, prior to making their UCAS applications starting in September.

24 Higher Education institutions were present, including the universities of Central Lancashire, Chester, Lancaster, Leeds, Leicester, Liverpool, Manchester, Salford and Sheffield.

HERE@SMCHERE@SMC
HERE@SMC

Le 15 juin St Mary's College à Blackburn a organisé son salon annuel de l'enseignement supérieur intitulé 'HERE@SMC'. Tous les élèves de première de la région avaient été invités à visiter le lycée pendant la matinée pour se renseigner sur les divers programmes d'enseignement supérieur, avant de préparer leur candidature à partir de septembre prochain.

24 établissements d'enseignement supérieur étaient présents, y compris les universités de Central Lancashire, Chester, Lancaster, Leeds, Leicester, Liverpool, Manchester, Sheffield et Salford.

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 09:25

Chaque année des élèves de terminale de Sainte-Marie Lyon se retrouvent à La Neylière pour un temps appelé: 'Catho-Boulot-Dodo'. Il s'agit de procéder aux dernières révisions avant le baccalauréat dans un esprit de famille, avec des temps de prière, l'aide de professeurs de Sainte-Marie, la présence du père Bertrand Chatain...De La Verpillère ou de Lyon, ils se retrouvent, échangent, travaillent, accueillis dans la maison mariste par le père Bernard Boisseau.

Cette année ils ont eu la joie de rencontrer le supérieur général de la Société de Marie, le père John Hannan.

Marc Bouchacourt

Avec le Big Boss à La Neylière /.../ With the Big Boss at La Neylière

Every year some of the upper sixth students from Sainte-Marie Lyon meet at La Neylière for a time called: 'Catho-Boulot-Dodo'. It is a time for final revision in a family atmosphere before the school leaving examinations, with prayer, the support of teachers from Sainte-Marie, and the participation of Fr Bertrand Chatain...The students from La Verpillère and Lyon get together, talk, work and are hosted in the Marist house by Fr Bernard Boisseau.

This year they had the joy of meeting the Superior General of the Society of Mary, Fr John Hannan.

Marc Bouchacourt

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 09:00
Young artists' success in Blackburn /.../ Le succès de jeunes artistes à Blackburn

St Mary's Art Department is delighted to have learnt that all of its seven applicants for the prestigious Foundation Art course at Manchester Metropolitan University have received offers. It is quite unusual for so many students from the same establishment to be accepted.

The course offers the traditional route to studying Art and Design at Higher Education, which enables the students to experience and develop a wide variety of Art and Design techniques and media.

Andrea Westall, Head of Art, said: 'We are immensely proud of all our students' hard work. It is lovely to see that they are appreciated by other Art institutions. We were particularly delighted with the diverse portfolios that the students put together.'

The annual end of year art department exhibition will be held from 11 to 25 June at the Platform Gallery in Clitheroe.

Young artists' success in Blackburn /.../ Le succès de jeunes artistes à Blackburn

Les sept élèves du St Mary's College à Blackburn qui avaient posé leur cadidature pour la prestigieuse formation artistique à la Manchester Metropolitan University ont tous été acceptés, et leurs professeurs en sont, bien sûr, ravis. Il est rare qu'un si grand nombre d'élèves du même établissement soit accepté.

Le programme de Manchester Metropolitan permet aux étudiants de pratiquer et de développer leurs compétences artistiques dans le contexte d'une large gamme de techniques et de médias.

Andrea Westall, chef du département d'art, a dit: 'Nos élèves ont travaillé très dur, et nous sommes tous très fiers d'eux. Il est bon de savoir que leur travail est apprécié par d'autres établissements artistiques. Nous félicitons les élèves surtout pour la diversité de leurs créations artistiques.'

A noter également que l'exposition annuelle du département d'art se déroulera du 11 au 25 juin à la Platform Gallery à Clitheroe.

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 08:14
MEA/La Neylière 2015

Following in the Footsteps: 14-18 May 2015

Group members: Fr Edwin McCallion sm, Fr David Corrigan sm, Fr John O'Gara sm

Kevin Jennings (Director, MEA)

St Mary's College, Dundalk: Linda Bailey, Alan Craven, Anne Mulligan, Shane Quinn

CUS: Roisin Buckley, Aoife Curtis, Michael O'Sullivan, Sarah Murphy

Chanel College: Lorcan Deeley, Kieran Greene, Leanne Harding, Joan McDonnell

St Mary's College, Blackburn: Frank Dixon, Elssa Best, Christine Macauley

Day 1

The 8th annual MEA schools' trip to La Neylière began at a cool and rather inclement Dublin Airport. The strength of the MEA's commitment in making connections between the four schools meant that this preliminary 'meet and greet' was more a catch up with friends than a round of strained introductions. The smooth flight to Lyon was followed by our transfer to La Neylière. La Neylière, the final retreat and resting place of Jean-Claude Colin, was to be our home for the week. A mild summer's evening meant some took the opportunity to explore the tranquil gardens and walk to the village of Pomey above. Others sought more traditional hospitality in the village of Saint-Symphorien-sur-Coise below.

MEA/La Neylière 2015

Day 2

Morning reflection was led by Fr David in the church oratory. Kevin (multi-tasking for the week as our guide, mentor, administrator, sage and entertainer) gave a brief outline of the day's main event, a trip to the historical town of Le Puy. Le Puy is dominated by religious imagery; the imposing Notre Dame Cathedral, the Saint Michel Chapel and the enormous iron statue of Our Lady all dominate the town skyline. We were met on the steps of Notre Dame by Sister Maria who gave the group an overview of the Cathedral's origins and an interesting explanation of the symbolism that adorns its walls and doors.

Following Sr. Maria's tour the group was given free time to explore the town. Most took the opportunity to visit the Saint Michel Chapel , dramatically built on top of a volcanic vault. A late lunch, followed by a return to La Neylière completed activities for the day, if not for the night! A delightful fish supper, served with some local wine, followed by an Irish sing-song, sent a contented party to their beds.

MEA/La Neylière 2015

Day 3

Another early start saw the group set off for l'Hermitage, the mother house of the Marist Brothers. The house was established in 1824 by Marcellin Champagnat. Brother Allan from the Philippines acted as our guide on an interactive tour that highlighted the early history of the house. The tour produced a number of poignant moments, none more so than when Br. Allan opened the window of Champagnat's bedroom to allow us to listen to the sounds of the Gier River, exactly as Marcellin had requested while on his deathbed almost 200 years earlier.

Following lunch, Br. Allan brought the group higher into the surrounding countryside to Valla-en-Gier to visit the first presbytery and school established br Fr. Marcellin on 2 January 1817.

The day was rounded off back at the oratory with a short reflection by Sr. Patricia smsm, a missionary sister from Tonga who was leading a retreat at La Neylière. She gave the group a fascinating insight into her own experience but also the life of Marie Françoise Perreton (the founder of the S.M.S.M.) and her determination to join the perilous Marist missions in Oceania.

Day 4

The brighter weather allowed for an early outdoor reflection, again led by Fr David. Then it was back on the bus for the trip to Cerdon, the place of Jean-Claude Colin's first priestly appointment. Kevin's interjections and wikipedic knowledge of the French Revolution continued to entertain the group and helped shorten the 2 hour journey considerably. We were met by Sister Terry O'Neill, a Marist sister based in the region. Sr O'Neill brought us high into the mountains above Cerdon to a small church in the hills of Bugey where early Marists led 'Missions' in the winter months.

The tour moved back to Cerdon and the small church where Fr Colin served as parish priest in 1816. An intimate mass, led by Fr John, was celebrated by the entire group. The journey home was broken by a trip to the Caveau Lingot Martin. The justification for this stop offered by Fr John, that the Marists in New Zealand have a long tradition of wine production, was readily accepted by all!

Day 5

Fr David led the final reflection in 22 degrees of heat and then it was back on the bus for the final tour to Lyon and the church at Fourvière. Fourvière holds a special place in the hearts of all Marists, as it was in this small church overlooking Lyon that the original 12 Marist aspirants pledged their lives to Mary on the morning after their ordination.

The group had some free time before heading for the airport. Most took the opportunity to explore the Old Town, followed by a leisurely lunch. Dublin, unfortunately, was as damp on our return as when we left. However, the warmth of the experience of the previous days more than compensated for the typical early 'summer' Irish weather.

Alan Craven

MEA/La Neylière 2015
MEA/La Neylière 2015MEA/La Neylière 2015
MEA/La Neylière 2015

Sur les pas du père Jean-Claude Colin: 14-18 mai 2015

Participants: le père Edwin McCallion sm, le père David Corrigan sm, le père John O'Gara sm

Kevin Jenings (Directeur de la MEA)

St Mary's College, Dundalk: Linda Bailey, Alan Craven, Anne Mulligan, Shane Quinn

CUS: Roisin Buckley, Aoife Curtis, Michael O'Sullivan, Sarah Murphy

Chanel College, Coolock: Lorcan Deeley, Kieran Greene, Leanne Harding, Joan McDonnell

St Mary's College, Blackburn: Frank Dixon, Elissa Best, Christine Macauley

Jour 1

La huitième édition de la visite annuelle des écoles de la MEA à La Neylière a commencé à l'aéroport de Dublin par un temps froid et défavorable. Mais la force de l'engagement de la MEA a assuré à tous les participants un accueil chaleureux - nous étions déjà entre amis plutôt qu'un groupe d'inconnus. Le vol agréable vers Lyon a été suivi de notre transfert à La Neylière, dernière demeure du père Jean-Claude Colin, où nous allions passer quelques jours. Certains ont profité de la tiédeur du soir pour explorer le beau parc de La Neylière et le village de Pomey en haut, tandis que d'autres ont préféré partir à la recherche d'un estaminet dans le village de Saint- Symphorien-sur-Coise en bas.

MEA/La Neylière 2015

Jour 2

Le père David a prononcé la prière du matin dans l'oratoire de l'église. Kevin, qui, pendant notre séjour, a joué un rôle multiple en tant que guide, mentor, administrateur, homme sage et animateur, nous a expliqué l'activité principale de la journée - une visite à la ville historique du Puy. Le Puy est dominé par des sites religieux; la Cathédrale imposante de Notre-Dame, la Chapelle Saint Michel et la statue monumentale en fonte de fer de Notre-Dame de France dominent le paysage. Nous avons été accueillis devant la Cathédrale par la soeur Maria, qui nous en a expliqué l'histoire avant de décrypter le symbolisme dont les portes et les murs sont ornés.

Après la visite de la Cathédrale menée par la soeur Maria, nous avons pu explorer la ville. La plupart d'entre nous avons saisi l'occasion de visiter la Chapelle Saint Michel qui a été érigée en 962 sur la cheminée d'un ancien volcan. Un déjeuner tardif et notre retour à La Neylière ont terminé les activités de la journée, sinon de la soirée! Un excellent dîner de poissons accompagné de bon vin de la région a été suivi d'une séance de chansons traditionnelles irlandaises.

MEA/La Neylière 2015

Jour 3

Nous sommes partis de bonne heure pour l'Hermitage, maison mère des Frères Maristes. La maison a été fondée en 1824 par Marcellin Champagnat. Le frère Allan des Philippines nous a servi de guide pendant une visite interactive qui a expliqué l'histoire de la maison. Cette visite a été agrémentée de moments émouvants, par exemple lorsque le frère Allan a ouvert la fenêtre de la chambre du père Champagnat pour nous permettre d'écouter la rivière Le Gier, exactement comme Marcellin lui-même en avait fait la demande sur son lit de mort il y avait presque 200 ans.

Après le déjeuner le frère Allan nous a fait visiter le premier presbytère et la première école établis par le père Marcellin en 1817.

En fin d'après-midi la soeur Patricia smsm, soeur missionnaire du Tonga qui faisait une retraite à La Neylière, nous a présenté une réflexion dans l'oratoire. Elle nous a donné un aperçu fascinant de ses propres expériences, et nous a parlé aussi de la vie de Marie Françoise Perreton, fondatrice des Soeurs Missionnaires de la Société de Marie, et en particulier de sa volonté de participer aux missions perilleuses en Océanie.

MEA/La Neylière 2015

Jour 4

Grâce au beau temps notre rélexion du matin a été présentée en plein air. Nous sommes ensuite partis pour Cerdon, première paroisse du père Colin. Kevin, grâce à ses connaissances encyclopédiques de la Révolution Française, a continué à nous divertir et à faire passer plus vite le voyage de deux heures. La soeur Terry O'Neill, soeur mariste dans la région, nous a accueillis. La soeur O'Neill nous a fait visiter d'abord une petite église dans les collines de Bugey où les premiers maristes ont proposé des 'missions' pendant les mois d'hiver.

Après, nous sommes retournés à Cerdon pour visiter la petite église où le père Colin était vicaire en 1816. Le père John a célébré la messe qui était suivié d'un pique-nique. Le voyage de retour a été interrompu par une visite au Caveau Lingot Martin. Cette visite a été justifiée par le père John, qui a expliqué que les Maristes de la Nouvelle-Zélande ont une longue tradition de production de vin - justification soutenue par tout le monde!

Jour 5

Le soleil était au rendez-vous pour la fin de notre visite et la température était de 22 degrés quand le père David nous a présenté notre dernière réflexion. Ensuite nous sommes partis pour Lyon et la basilique de Fourvière. Fourvière est un lieu qui occupe une place privilégiée dans le coeur de tous les Maristes parce que c'est dans la chapelle Notre-Dame de Fourvière (la basilique actuelle n'était pas encore construite) que, le 23 juillet 1816, 12 jeunes gens, les uns jeunes prêtres de la veille, d'autres encore séminaristes, ont prononcé la Promesse de Fourvière après s'être déterminés peu à peu à fonder la Société de Marie.

Ayant un peu de temps libre avant notre vol, une visité de la vieille ville de Lyon et un bon déjeuner étaient à l'orde du jour pour la plupart d'entre nous. De retour à Dublin, nous avons retouvé la pluie, mais la chaleur de notre expérience en France a plus que compensé le temps printanier typiquement irlandais

Alan Craven

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 18:42

St Mary's College, Blackburn 1 - 5 Chanel College, Dublin

Chanel College has become the first Irish school ever to win the Thorpe Cup on UK soil with an emphatic victory over St Mary's College. Since the competition's revival in 2011 St Mary's have been the stronger of the two schools, winning three of the previous four matches, including a hard fought win in Coolock last year.

This year the tide swung categorically in the Dublin school's favour and the Chanel lads went in two-nil up at half-time after a superb twenty-five yard strike from Glen Brennan-Power and a typical poacher's goal from Cian Byrne. The boys from St Mary's didn't lie down though and, spurred on by good support made up of staff, students, past pupils, parents and members of the MEA, they fought hard.

As is often the case when you are chasing a game, as St Mary's were, you can leave yourself slightly exposed at the back, and Chanel capitalised on this with three more goals in the second half from Gerard Keating, Ben Foley and Gavin Kearney. St Mary's snuck a consolation goal just at the death but it was all over by then.

Despite the score line, the game was competitive from start to finish with neither school shying out of a hard tackle. It was played in a great spirit and both managers were delighted with the efforts of their respective teams.

Chanel are the victors for now, but St Mary's will be a different beast come next year when they try to win back the Thorpe Cup.

Phil Ardiff

Thorpe Cup 2015
Thorpe Cup 2015

St Mary's College, Blackburn 1 - 5 Chanel College, Dublin

Chanel College est la première école irlandaise à remporter la Thorpe Cup sur le sol britannique après une victoire de toute beauté contre St Mary's College. La compétition avait été relancée en 2011 et, depuis ce temps, c'est Blackburn qui la dominait en gagnant trois matchs sur quatre, y compris une victoire chaudement disputée l'année dernière à Coolock.

Cette fois-ci les jeunes de Dublin ont rebondi d'une manière épatante et menaient 2-0 à la mi-temps. Le premier but, une belle frappe de 25 mètres de Glen Brennan-Power, a été suivi d'un tir opportuniste de Cian Byrne. Pourtant, les jeunes de Blackburn, soutenus par les spectateurs (enseignants, élèves, anciens élèves, parents et membres de la MEA), ont continué à batailler ferme.

Comme c'est souvent le cas lorsqu'une équpe cherche à inverser la tendance et à rattrapper son retard, Blackburn a commis des impairs défensifs grâce auxquels Gerard Keating, Ben Fowley et Gavin Kearney ont marqué durant la seconde mi-temps. Blackburn a marqué dans la dernière minute, mais le match était déjà perdu.

Malgré le score le match a très disputé du début à la fin et a été joué dans un esprit exemplaire. Les deux entraineurs étaient très contents de leurs joueurs.

Chanel est donc victorieux pour le moment, mais ce sera peut-être une autre affaire l'année prochaine quand St Mary's fera de son mieux pour récupérer la Thorpe Cup.

Phil Ardiff

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 13:13
Riom/Blackburn/Fürstenzell

S'ouvrir à l'autre, c'est aussi voyager...

Partir, rencontrer son prochain, particulièrement dans une période de crise, qu'elle soit économique ou sociale, c'est à la fois courageux et nécessaire pour évouler, avancer, grandir... Tout cela est d'autant plus lorsqu'il s'agit d'une démarche d'adolescents, et que l'échelle est européenne. Mais chacune de mes expériences à l'étranger, courte ou longue, m'a été profitable sur les plans humain, personnel, professionnel... Maintenant qu'il m'est donné l'opportunité d'agir pour les lycéens dans mon établissement, il me semble primordial de les guider sur cette voie européenne, de leur faciliter ces rencontres, de susciter cette curiosité pour l'inconnu, l'autre.

Depuis ma première rencontre avec mes collègues maristes européens à Toulon en novembre 2014, j'ai pu établir des partenariats avec deux établissements de notre réseau: Blackburn, Royaume-Uni, et Maristengymnasium Fürstenzell, Allemagne.

Entre professeurs investis, élèves enthousiastes, et familles volontaires, les contacts ont rapidement été pris. Facebook et mails pour certains, confiance absolue en leur professeur pour d'autres... En quelques semaines, voilà plus d'une dizaine d'élèves prêts à partir, valises bouclées, pour deux à trois semaines.

Voici donc un aperçu des échanges et quelques témoignages de ces courageux élèves.

Laurence Cautenet-Sivet

Riom/Blackburn/Fürstenzell

Being open to other people also means travelliing...

Setting off to meet other people, particularly during a difficult period, whether it be for economic or social reasons, takes courage, but, at the same time, it is necessary for personal growth...All the more so when we are talking about young people on a European scale. Each and every one of my experiences abroad, whether for a short or long period of time, has been of great benefit to me in human, personal and professional terms. Now that I have the opportunity to act on behalf of the pupils in my school, I consider it to be of fundamental importance to guide them on this European pathway, to facilitate their contacts and to stimulate their curiosity for what, as yet, remains unknown to them.

Since my first meeting with European Marist colleagues in Toulon in November 2014, I have been able to establish partnerships with two schools in our network : St Mary's College, Blackburn, England and the Maristengymnasium in Fürstenzell, Germany.

Committed teachers, enthusiastic pupils and volunteer families quickly enabled contacts to be made. Facebook and e-mails for some, complete confidence in their teachers for others...Within a few weeks the number of pupils ready to depart with bags packed for two to three weeks was into double figures.

Here then, is a glimpse of these exchanges through a few pupil statements.

Laurence Cautenet-Sivet

Riom/Blackburn/Fürstenzell

Echange vers l'Angleterre

Un échange en terre (presque) inconnue !

Je m'appelle Margaux et je suis en classe de première. Cette année j'ai eu l'occasion d'effectuer un échange avec Rosie, une élève du lycée St Mary à Blackburn dans le nord de l'Angleterre. J'avais déjà fait un échange quand j'étais en quatrième avec le reste de ma classe, mais celui-ci étant beaucoup plus court, je n'avais pas eu l'occasion d'être vraiment initée à la culture anglaise ou même au système éducatif. Cette fois-ci, j'ai pu rester deux semaines en immersion totale dans une famille incroyablement accueillante. Quoi de mieux pour apprendre l'anglais et découvrir de nouveaux modes de vie?

La première semaine, comme Rosie était en vacances, j'ai pu visiter plusieurs villes aux alentours tels que Manchester ou Preston. J'ai aussi beaucoup échangé avec le reste de la famille. En effet, j'ai beaucoup parlé avec les soeurs de Rosie ainsi que son petit frère. Avec sa maman, j'ai beaucoup discuté de différents sujets d'actualité, ce qui m'a permis d'assurer mon anglais et d'apprendre beaucoup de vocabulaire.

J'ai aussi pu goûter aux repas typiquement anglais, qui étaient d'ailleurs tous très bons !

La deuxième semaine, je suis allée en cours avec Rosie. Le système éducatif anglais est très différent du français, et il est intéressant de voir comment il fonctionne. Rosie est en première année pour valider son A-Level (ce qui correspond au bac en France), elle a donc choisi 4 matières pour le valider qui sont l'art, l'anglais, les médias et le français. Assister aux cours en anglais était super ! J'ai pu voir la manière dont les professeurs enseignaient et la manière dont les élèves participaient en cours.

Si j'avais l'occasion de refaire ce voyage, je n'hésiterais pas une seule seconde. C'était une super expérience qui m'a permis d'apprendre beaucoup autant au niveau de la langue qu'au niveau de la culture en Angleterre.

Merci encore de m'avoir permis de réaliser cet échange !

Margaux

Riom/Blackburn/Fürstenzell
Riom/Blackburn/Fürstenzell
Riom/Blackburn/Fürstenzell

Exchange to France

I was very excited to be able to take part in this exchange. It was an excellent experience and I definitely recommend it. As for expectations, I expected that France would be very similar, very close to what England is like. I thought that living in France for 2 weeks would be like living in England for 2 weeks. I had never visited France before so my only prior knowledge was from how France is shown in films, and this is usually Paris. Thinking on it now, that is a rather naïve assumption to make. It is like basing the whole of England on London and how London is shown in films.

I arrived in Limoges airport and one of the first things I noticed was that there was writing on the side of the airport - but it was in French. It was only at this point that it actually dawned on me that, yes, I was in another country, I was going to have to speak another language, there would be differences to England and that was when I felt scared. But at the same time as feeling scared, I was even more excited because I was going to experience something entirely new, I was going to learn about a new culture and I was going to improve my French language skills. And even though this had dawned on me, I still found it a bit strange when someone said 'Bonjour' or 'Merci' to me at the airport. It was just that sudden change that had me a bit shocked. Before, French had been something taught in a classroom, I hadn't had to actually speak French to real French people before, so I was a bit nervous of pronouncing words wrongly or using incorrect grammar. I thought that if I got something wrong, I would be laughed at and, as it turned out, I didn't have to worry about that at all.

Throughout the stay, I was cared for very well and I spent lots of time with the family. Attending the college was fun for me because I got to look at the similarities and differences between my own college and this college. I think it was very beautiful - it looked very traditional, so it had its own charm. The town of Riom was also very beautiful and although my correspondent said that she finds it boring, I thought that, along with the college, it was very charming. In college, if I didn't understand something, it was explained to me so that I would understand. I also learnt many phrases and words which would help me to sound more 'natural' when speaking French.

Overall, I really enjoyed the stay and I think that anyone looking to improve a language skill should sign up to do an exchange. Finally, thank you to my host family and to the Lycée Sainte Marie for making me feel comfortable during my stay and for looking after me so well.

Rosie

Riom/Blackburn/Fürstenzell

Echanges vers la France

Salut!

Je suis Amelie et je viens d'Allemagne. Cette année j'ai fait un échange pour trois semaines avec Axel Sellier et je suis allée au lycée aussi. C'était très bizarre pour moi parce qu'en Allemagne on a seulement des cours jusqu'à treize heures et on n'a pas beaucoup de pauses chez moi. Mais c'était très intéressant que j'ai pu connaître la journée à l'école en France...A Pâques nous sommes allés voir des parents de ma famille dans la montagne. Là nous avons très bien mangé. Il y a eu de l'agneau et après du gâteau et du tiramisu. Et en plus j'ai appris à jouer au billard - mais j'étais une catastrophe ! J'ai fait des progrès en français. Surtout à la fin de l'échange, j'ai vu que je peux parler plus vite et je peux comprendre plus de phrases dans un texte ou quand quelqu'un me parle. Moi, j'aime bien ma famille en France et je veux revenir bientôt.

Amelie

Avant mon voyage, j'étais très curieuse: je ne connaissais ni ma famille d'accueil ni les gens de l'école. Mais le premier jour était déjà super, j'ai vu beaucoup de choses. Cependant, cela n'a pas été la seule chose qui m'a plu pendant mon séjour ! J'ai constaté que les gens de Sainte-Marie sont très sympas, et ils m'ont fait bon accueil. Somme toute, c'était un séjour fantastique et j'aimerais bien revenir bientôt.

Johanna

Bonjour, je m'appelle Quirin et je viens d'Allemagne de Fürstenzell. J'ai fait un échange avec Clément Chenevier et j'étais au lycée Sainte-Marie pour trois semaines. J'y ai passé un moment que je ne vais jamais oublier. Dans ma famille d'accueil je me suis senti bien accueilli. Avec mon correspondant et les autres personnes dans sa famille, j'ai fait beaucoup de choses comme des promenades dans les volcans, une excursion à Clermont-Ferrand, un séjour à Paray-le-Monial pendant le weekend où on a passé une super fête de Pâques , du tennis, du sport, de la natation, du ping-pong, j'ai joué aussi avec les petites soeurs de Clément et j'ai cuisiné. On est allé à l'église ce qui était une belle expérience pour moi. Bien sûr, j'étais au lycée aussi. J'étais dans une classe très gentille. Le système est très différent du Gymnasium chez moi et un peu bizarre pour moi. On passe beaucoup plus de temps au lycée que chez moi mais on a aussi beaucoup de pauses, les cours durent plus longtemps, on a des DS et pas de tests surprises et interrogations, les garçons et les filles font le sport ensemble, on a un carnet de correspondance et je pense que les élèves ont seulement un peu de temps pour faire des hobbys. J'aimais les repas en France où l'on passe beaucoup de temps avec la famille...A la fin j'ai parlé avec mon correspondant pendant quatre heures sur le scoutisme, que je trouve très cool, et l'Eglise et ça m'a montré que j'ai fait beaucoup de progrès en français. J'ai appris beaucoup de mots nouveaux et je sais parler plus vite et sans de grandes pauses comme au début. J'ai trouvé cet échange super et je vais à nouveau revenir. Mais avant, c'est Clément qui vient chez moi et je suis déjà très pressé de le retrouver. Merci pour cet échange.

Quirin

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 17:08
The Why Not

Les élèves de CM1-CM2 du Cours Fénelon qui, en décembre 2014, avait lancé leur journal rédigé en anglais, viennent de publier le deuxième numéro du 'Why Not'. Long de six pages et abondamment illustré, ce journal offre une vaste panoplie de textes sur:

l'aménagement du réfectoire;

les échanges linguistiques;

les élèves étrangers du Cours Fénelon;

Noël en Angleterre;

le carnaval du Mardi Gras;

le passage de l'école au collège;

les sports au collège;

les liens qui ont été établis avec deux écoles en Angleterre (The Marist School à Sunninghill et St Augustine's à Middlesbrough - pour plus de renseignements sur ces deux écoles, cliquez sur les liens ci-dessous).

La qualité de l'anglais écrit par ces jeunes élèves est exceptionnelle. Bravo ! J'espère qu'ils me garderont sur leur liste d'envoi !

Donald Lillistone

The Why Not
The Why Not
The Why Not
The Why Not

The Y5 and Y6 pupils at the Cours Fénelon who, in December 2014, launched their English language newspaper, have just published the second edition of 'The Why Not'. The newspaper, which is six pages long and lavishly illustrated, offers a wide range of texts about:

improving the refectory;

language exchanges;

the foreign pupils at the school;

Christmas in England;

the Shrove Tuesday carnival;

secondary transition;

sports in secondary school;

the links that have been established with two schools in England (The Marist School in Sunninghill and St Augustine's in Middlesbrough - for more information on these schools, click on the links above).

The quality of the English written by these young pupils is exceptional. Well done! I hope they will keep me on their mailing list!

Donald Lillistone

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 08:57
Session La Neylière-Belley 2015

Plus de 80 adhérents de l'Association des Maristes en Education se sont réunis à Belley à la Maison Saint Anthelme les 26, 27, et 28 mars pour aborder le thème: Favoriser l'art de vivre dans les établissements maristes.

Un grand moment de partage, de joie de se retrouver, de réflexion, de prière.....comme lors de chacune de nos rencontres.

Voici un extrait du texte introductif de la session:

Des établissements maristes au style différent mais avec un patrimoine commun

Dans nos établissements maristes, nous sommes les dépositaires de la tradition éducative mariste. Malgré les différents styles de nos communautés éducatives liés à leur histoire, leur environnement social, spirituel, et culturel, nous avons reçu de la congrégation des Pères maristes ces talents que sont les caractérestiques de l'éducation mariste.

Elles conditionnent le vivre ensemble malgré la déclinaison propre à chacun de leur mise en oeuvre. Elles puisent leur source dans les attitudes de Marie dans les Evangiles:

Voir grand; former la personne; coller au réel; susciter le respect; rester soi-même; soigner l'ambiance; être solidaire.

Elles jouent un rôle normatif dans nos différents établissements et se traduisent par des projets éducatifs ou par une mise en oeuvre de la mission de l'école originale à chacun: elles pourraient se traduire par la transmission de l'exigence du travail bien fait, du goût de l'effort, du don gratuit, du sens du pardon, du devoir d'étancher les soifs de connaissances comme celles de spiritualité, de justice, de paix...

Notre manière de décliner leur mise en oeuvre croisée avec ce que nous sommes, ce qui nous tient à coeur, finit par constituer une sorte de matrice à partir de laquelle chaque membre de la communauté éducative jouera en toute liberté la partition qui est la sienne. L'ensemble instrumental qui en résulte influe sur chacun: c'est ainsi que ce n'est pas pareil d'aller chez les frères des écoles chrétiennes, chez les pallotins ou chez nos frères très proches, les salesiens, que chez les maristes.

De même, nous ne déclinons pas ces caractéristiques de la même façon que nous soyons à La Seyne, à Fénelon ou à Ollioules pourtant si proches!

Chacun donne malgré les difficultés son adhésion à tout un jeu de valeurs qui lui sont données et qu'il accepte de faire fructifier, ou non, pour le bien commun de tous. Ainsi le dehors influe sur le dedans, chaque établissement, chaque communauté éducative, malgré elle, dessine un 'modèle' pour l'élève de la manière dont il faut appréhender le monde: rôle du beau, rapport aux règles et hiérarchisation des fonctions, respect de l'autre, et accueil de la différence, valorisation du silence, rôle de la contemplation, soif de la découverte, place de la fraternité etc...

Nous sommes bien dans une démarche qui s'apparente à une certaine forme d'art de vivre, c'est-à-dire à une certaine conception du vivre ensemble fondée sur des exigences éducatives telles que les textes de référence peuvent nous les révéler.

Approfondir le faire réseau

Un réseau qui ne serait qu'une juxtaposition d'établissements n'a pas de sens et nous le savons bien. Les forums européens nous ont permis d'élargir l'espace de nos tentes tout en nous permettant d'approfondir ce qui fonde notre identité commune, notre relation avec les pères maristes et les communautés éducatives soeurs.

Aujourd'hui, comme lors des forums européens, nous allons vivre le défi de l'intelligence collective chère à la pédagogie ignatienne, nous allons apprendre les uns des autres pour guider et favoriser encore plus l'engagement. Nous partagerons nos visions, nos réalités pour essayer de faire toujours mieux réseau.

Marie Portelli

Moderatrice

Session La Neylière-Belley 2015
Session La Neylière-Belley 2015

More than 80 members of the Association of the Maristes en Education gathered in Belley at the Maison Saint Anthelme from 26 to 28 March in order to address the theme: Developing the way of life in Marist schools.

It was a great occasion for sharing, for reflecting and for praying.....as it always is at all of our meetings.

The following is an extract from the introductory text:

Marist schools with a different style but a common heritage

In our Marist schools, we are the custodians of the Marist educational tradition. In spite of the different styles of our educational communities, which are linked to their history and to their social, spiritual and cultural environment, we have received from the Marist Fathers the gifts that are the characteristics of Marist education.

These charcteristics determine how we live and work together even though they will be implemented in a way that is distinctive for each individual. They draw their inspiration from Mary's attitudes as seen in the Gospels:

Think big; nurture character; deal with reality; inspire respect; be yourself; watch the atmosphere; work with others.

They play a determining role in our schools and can be seen in the educational vision and in the implementation of each school's particular mission: they can be translated into reality through the transmission of the value of work well done, of the satisfaction of making an effort, of an understanding of forgiveness, of the need to quench the thirst for knowledge as well as for spirituality, justice, peace...

Our way of putting them into practice, combined with who we are, with what is fundamentally important to us, forms a sort of mould out of which every member of the educational community will freely play the part that is his or hers. The resultant whole affects everyone: and that is why being educated by the Brothers of the Christian schools, by the Pallottines, or by our very close brothers, the Salesians, is not the same as being educated by the Marists.

Likewise, we do not put these characteristics into practice in exactly the same way at the ISM in La Seyne, at the Cours Fénelon or at Ollioules, despite their close proximity!

In spite of the difficulties, everyone accepts a given set of values that he or she makes bear fruit, or not, for the common good of all. In this way, the external influences the internal. Each school, each educational community, in spite of itself, devises a 'model' for pupils of the way in which the world is to be understood: the importance of beauty, the relationship to rules and hierarchies, respect for others, welcoming difference, the value of silence, the role of contemplation, the thirst for discovery, the importance of fraternity etc...

We are well and truly in an undertaking that can be likened to a certain way of life, that is to say a certain idea of how we live and work together based upon the educational requirements that the textes de référence (a publication prepared by the Maristes en Education which brings together a wide range of Marist texts) can reveal to us.

Deepening the network

We know only too well that a network that was no more than a collection of schools would have no meaning. The European forums have enabled us to widen the space of our tents whilst deepening what underpins our common identity, our relationship with the Marist Fathers and our sister educational communities.

Today, as at the European forums, we are going to take up the challenge of collective intelligence that is dear to Ignatian pedagogy. We are going to learn from each other in order to guide and develop further our commitment. We shall share our visions and our realities in order to try to make our network even better.

Marie Portelli

Moderator

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 07:52
Marist Ethos Worshop /.../ Atelier sur l'Ethos Mariste

Chanel College and St Mary's College, Dundalk, have held a Marist Ethos morning in Chanel College. 62 transition year students attended and the workshop was facilitated by the two Chanel chaplains, Ms Jackie Whelan and Fr John O'Gara sm. It was in the form of experiential learning and the students, among many other matters relating to Marist Ethos, discussed what it is that makes Marist schools that bit different. This was the first time such a worshop has been held and it will be repeated next year.

Jimmy McElroy sm

Marist Ethos Worshop /.../ Atelier sur l'Ethos Mariste
Marist Ethos Worshop /.../ Atelier sur l'Ethos Mariste
Marist Ethos Worshop /.../ Atelier sur l'Ethos Mariste

Chanel College et St Mary's College à Dundalk ont travaillé ensemble pour organiser un atelier sur l'ethos mariste. 62 élèves de seconde ont participé à cet atelier qui a été animé par les deux aumôniers du Chanel College, Mme Jackie Whelan et le père John O'Gara sm. L'atelier a été basé sur l'apprentissage expérientiel. Les élèves ont examiné un grand nombre de points concernant l'ethos mariste et, en particulier, ce qui fait la spécificité des établissements scolaires maristes. C'est la première fois que les deux écoles ont organisé un tel atelier qui dont il y aura une deuxième édition l'année prochaine.

Jimmy McElroy sm

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 07:56
Sunninghill - Toulon exchange /.../ Échange Sunninghill - Toulon

Sun and blue skies were not what a group of girls and their teachers from the South of France expected for a week in England, but that's exactly what they got last week! A group of Year 9 and 10 pupils have just spent a week hosting French Marist girls from our partner school in Toulon. This is the first exchange trip between our two schools and was a huge success, and not just because of the glorious weather. The girls attended lessons with their exchange partners and also went on day trips to London and Windsor.

Rebecca Beckh

For further information, click on the link below.

Le soleil, dans un ciel bleu, était au rendez-vous lors de la visite en Angleterre des élèves maristes françaises et de leurs professeurs du Cours Fénelon à Toulon. Les jeunes françaises ont été accueillies pendant une semaine par un groupe de nos élèves de quatrième et de troisième. Ce premier échange entre nos deux écoles a été un grand succès, et non seulement à cause du temps magnifique. Les élèves ont suivi les cours de leurs partenaires et ont fait des excursions à Londres et à Windsor.

Rebecca Beckh

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessus.

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article

Bienvenue / Welcome

 

Bienvenue sur le blog des établissements maristes et des centres d'éducation non-formelle de la province d'Europe. Les nouvelles, les initiatives et les informations que vous communiquerez seront ainsi présentées à tous à l'intèrieur de la province d'Europe, dans un but de partage d'expériences et d'innovations...

N'hésitez donc pas à faire parvenir à Donald Lillistone (province d'Europe) vos articles, photos et autres vidéos que vous souhaiteriez partager....

 

Welcome to the blog of the European Marist schools and non formal educational centers.

News, initiatives and pieces of information that you communicate will thus be presented to everyone within the European Province, in order to share experiences and innovations....

So, don't hesitate to send to Donald Lillistone (European Province) your articles, pictures and other videos that you would like to share with others...