Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 07:08
Senlis : Viva Organza !
Senlis : Viva Organza !Senlis : Viva Organza !

Les 1ère L ont présenté ce mercredi 17 mai leur création de l’année : la comédie musicale Organza. Ils ont écrit, mis en scène, chanté, dansé, créé les décors… Encadrés par Mmes Esquenet et Paranti – pour les danses – ils ont relevé un défi de taille ! Cette classe composée de personnalités plutôt discrètes a montré d’elle-même une nouvelle facette, joyeuse et dynamique. Léo de seconde a assuré brillamment 3 solos et certains TL sont venus prêter main forte. Un beau travail d’équipe ! Petits témoignages d’élèves avant leur entrée en scène :

Anouchka : Je fais de la comédie musicale en dehors du lycée mais là, en anglais et devant un public lycéen, c’est différent et stressant, mais super!

Clotilde :  Je suis en spé maths donc j’ai un petit rôle mais on s’est vraiment amusés, un vrai travail de groupe !

Matthieu : Même si je suis bilingue, jouer et danser en anglais c’était autre chose… J’ai adoré et j’ai envie de faire du théâtre l’an prochain !

Camille : J’ai réuni sur ce projet mes deux passions : l’anglais et le théâtre. On a bossé dessus toute l’année, c’est très émouvant de voir le résultat…

Sophie et Auria : On n’avait pas d’expérience de la scène mais on a pris vraiment confiance en nous et on s’est amélioré en anglais. Quand on pense que demain tout ça sera fini on est déjà tristes !

Maria Paranti : Ils étaient timides au départ, leur progression est incroyable, ils se sont ouverts !

Lucas : C’était une expérience unique et je sais que c’est une vraie chance de vivre ça ! J’ai très envie de faire du théâtre l’an prochain !

Sonia Monnier

Senlis : Viva Organza !
Senlis : Viva Organza !Senlis : Viva Organza !

On Wednesday 17 May the Y12 literature students staged this year's show which they had written and directed: the musical comedy Organza. They sang, danced, designed the scenery … Supported by Mrs Esquenet and Mrs Paranti – for the dancing – they put on a terrific performance! The students in this class can be rather unassuming, but here they showed their joyful and dynamic sides. Léo from Y11 carried off 3 brilliant solos and a number of Y13s came to lend a hand. Great teamwork! Here are a few comments from the students before they went on stage:

Anouchka : I do musical comedy outside of school, but to do it in English and in front of a school audience is rather different and a bit stressful, but it's great!

Clotilde :  I am in the further maths group, so I only have a small part, but it's been such fun, real teamwork!

Matthieu : I am bilingual, but acting and dancing in English is another matter… I've loved it and I want to do drama next year!

Camille : This project brings together my two great interests: English and the theatre. We have worked on it all year and it's quite something to see the result…

Sophie et Auria : We had no experience of the stage but we have gained confidence in ourselves and we have improved our English. It's sad to think that tomorrow it will be finished!

Maria Paranti : They were shy in the beginning, but their progress has been incredible. They have really opened up!

Lucas : It was a unique experience and I know how lucky we have been to be part of it! I'd really like to do drama next year!

Sonia Monnier

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:00
Senlis : Des livres et vous… L’émission littéraire de la littso 2017

Des élèves du groupe Littérature et société ont imaginé une émission littéraire autour de 3 écrivains célèbres : J.K Rowling, Daniel Pennac et John Green. Les élèves se sont répartis tous les rôles : journalistes, écrivains, coachs, présentateurs, critiques, groupies, générique…

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir le résultat ! (Tournage et montage réalisés par des professionnels.)

Students from the Literature and Society group have put together a literary programme about three famous writers: J.K Rowling, Daniel Pennac and John Green. The students allocated the various roles between themselves: journalists, writers, coaches, presenters, critics, fans, credits ...

Click on the link below to discover the result! (Filming and editing by professionals.)

Sonia Monnier

 
 
Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 10:42
Brescia : Dans notre ville ...l'école et le territoire dialoguent

Vendredi 12 mai a eu lieu à Brescia une journée d'étude, promue par 3 Centres d'Aggrégation de la Jeunesse (Carmen Street, Opéra Pavoniana et Istituto Razzetti), sur le thème « Dans notre ville ... l'école et le territoire dialoguent », avec le soutien d' une Fondation de la ville et sous le patronage de la Municipalité.

« Pour élever un enfant, il faut un village » est l’atelier qui a mis en dialogue l'école, certains organismes éducatifs locaux et autres sujets attentifs aux procédures de la formation. Il a été suivi par un groupe de travail formé par des éducateurs, des chefs d'établissement, des enseignants des écoles (primaire, secondaire, professionnelle), des professeurs de l'Université catholique et d'autres personnes. Il a semé des idées pour un réseau entre l'école et le territoire, en comparant les différents sujets.

Une appréciation a été conduite par le représentant régional des Familles. La contribution d'un chef d'établissement a offert une gamme de possibilités au niveau législatif qu'on peut trouver dans le développement de voies innovantes.

Le changement accéléré des modes de vie et rapport social invite les adultes à repenser les stratégies éducatives, y compris de nouvelles possibilités et des fragilités à considérer. Ce fut l'objet d'une enquête plus approfondie, qui a été suivie par la présentation de quelques expériences de bonnes pratiques. Le travail de groupe devient une ressource à cultiver et améliorer. La réflexion de la communauté locale devient un lieu de recherche et de conception pour une école « généralisée et ouverte » en rapport avec le territoire.

Les travaux du groupe de l'après-midi ont étudié les questions soulevées, pour un renouveau de la collaboration entre l'école et les autres organismes éducatifs.

Un chef d'établissement a écrit : « Je voudrais vous féliciter pour le niveau de la conférence. Les conférenciers étaient tous compétents d'un point de vue théorique et avec beaucoup d'expérience sur leurs épaules. J'ai vraiment apprécié la qualité des contributions, concentrées et intéressantes. L'effort d'organisation a dû être important, c'est toujours ainsi lorsque vous devez coordonner de nombreuses réalités différentes, donc merci et félicitations ".

L'objectif est de poursuivre ce dialogue entre les différents organismes éducatifs, pour mettre en œuvre les meilleures pratiques.

Faustino Ferrari sm

Brescia : Dans notre ville ...l'école et le territoire dialoguent

On Friday 12 May there was a study day in Brescia that was promoted by three Youth Centres (Carmen Street, Opéra Pavoniana and Istituto Razzetti), on the theme "In our town...schools and the regional authorites have a meaningful dialogue". It was supported by a Foundation in the town and was under the patronage of the Municipality.

"It takes a village to raise a child" was the workshop that opened up a dialogue between the schools, a number of local education providers and others involved in training. It was followed by a working group made up of educators, headteachers, teachers from the schools (primary, secondary, vocational), lecturers from the Catholic university and others. It sowed ideas for a network between the schools and the authorities by comparing different subjects.

An analysis was provided by the regional director for families. A talk given by a headteacher opened up a range of possibilities at the legislative level for the development of innovative practices.

The rapid change in lifestyle and social interaction makes it necessary for adults to think afresh about educational strategies, including taking into account new possibilities and new uncertainties. This was the focus of a detailed enquiry, which was followed by the presentation of a number of examples of good practice. The working group became a resource to cultivate and improve. The thinking of the local community became a place for research to develop education that is "generalised and open" in tandem with the regional authorities.

In the afternoon the group studied the questions that had been raised in order to renew the collaboration between the schools and other educational bodies.

A headteacher wrote: "I should like to thank you for the quality of the conference. The speakers were all highly competent and experienced. I really appreciated the talks, which were focussed and interesting. The organisation must have been time-consuming, as it always is when you have to bring together numerous different realities, so thank you and congratulations."

The aim is to continue this dialogue between the various education providers in order to implement best practice.

Faustino Ferrari sm

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 08:05
Yorkshire Sculpture ParkYorkshire Sculpture Park
Yorkshire Sculpture ParkYorkshire Sculpture Park

St Mary’s Art Department recently visited The Yorkshire Sculpture Park to see the latest Tony Cragg Exhibition. The trip was an amazing opportunity for students to photograph and draw from large-scale sculptures, both indoors and out. One student commented: ‘It’s amazing to see such large and ambitious work. It really opens your eyes up to the possibilities in Art and gets you to challenge your own ideas.’ The students left feeling inspired by how they might develop their own artwork further!

Les professeurs et les élèves du département d'art de St Mary's College à Blackburn ont récemment visité le Yorkshire Sculpture Park pour voir la nouvelle exposition de Tony Cragg. Les élèves ont donc pu bénéficier d'une excellente occasion de s'inspirer de sculptures de grandes dimensions en plein air et à l'intérieur. « C'est merveilleux de voir des sculptures qui sont si grandes et si ambitieuses. Cela vous donne une autre idée de ce qui est possible et vous oblige à remettre en question vos propres idées » selon un de nos élèves qui sont rentrés chez eux des idées plein la tête pour développer leur propre potentiel artistique !

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 10:13
Atelier linogravure à Ste Marie Riom
Atelier linogravure à Ste Marie RiomAtelier linogravure à Ste Marie Riom

Les 14 mars et 11 avril l’artiste Morgane Isilt Haulot est venue animer un atelier de linogravure avec les élèves de 3e C. Ils ont pendant une dizaine d’heures réalisé un travail de gravure à fond perdu, c’est à dire avec plusieurs impressions de couleurs. Ce travail sera présenté dans une exposition collective du 2 au 31 mai  2017 au Centre Diocésain de Pastorale,133 Avenue de la République à Clermont-Ferrand.

Le vernissage de cette exposition aura lieu le mercredi 10 mai 2017.

Atelier linogravure à Ste Marie RiomAtelier linogravure à Ste Marie Riom
Atelier linogravure à Ste Marie RiomAtelier linogravure à Ste Marie Riom

On 14 March and 11 April the artist Morgane Isilt Haulot came to run a linocut workshop with Y10 pupils. They worked for ten hours on a particular process that involves producing an image with several colour printings. This work will be dispalyed in a group exhibition from 2 to 31 May  2017 at the Diocesan Pastoral Centre,133 Avenue de la République in Clermont-Ferrand.

A special reception for this exhibition will be held on Wednesday 10 May 2017.

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:19
Tage der Orientierung am MGF

... sind "Auszeiten in der Klassengemeinschaft" während des normalen Schuljahres. Ursprünglich waren dies rein religiöse "Besinnungstage" in guter Tradition christlich geprägter Schulen. Der Focus hat sich jedoch heute ausgeweitet: Aus "Besinnungstagen" sind echte "Orientierungstage" geworden, die auch Schülern ohne oder mit eingeschränkt religiösem Hintergrund Hilfen für die persönliche Entwicklung geben wollen.
Daneben steht die Erfahrung der Gemeinschaft in der Klasse, die oft herausfordert, Einzelne gelegentlich auch überfordert. Auf "TdO" sollen solche Erfahrungen spielerisch verarbeitet und ein "Wir-Gefühl" angestrebt werden, sodass jedem ein Platz in der Gemeinschaft gesichert ist.
Da wir Menschen Gemeinschaftswesen sind und nur in Gemeinschaft eine gesunde Entwicklung unserer Schüler möglich ist, wollen die TdO auf diese Weise jedem Schüler helfen, einen ganz persönlichen Entwicklungsschritt zu gehen, so wie er gerade ansteht.
Als christliche Schule vermitteln wir aber dabei nach wie vor unsere Überzeugung, dass Gott es ist, der jedes Leben trägt und jede Entwicklung zum vollen Leben hin anstößt.
Konkret finden die TdO bei uns in der achten Klasse statt und dauern ca. 3 Schultage. Sie werden in der Regel vom Klassleiter und einer speziell ausgebildeten weiteren Lehrkraft unserer Schule begleitet. Dazu fahren meist zwei Klassen gemeinsam in ein Jugendbildungshaus.
Die Erfahrung, nicht nur Schulalltag, sondern auch Essen, Schlafen und Freizeit gemeinsam zu erleben, halten wir auf unseren TdO für unverzichtbar, auch wenn dies mitunter für Schüler und Lehrer eine Herausforderung darstellt... 
Ich persönlich fand die Zeit dort spitze, weil man einfach die Leute aus seiner eigenen Klasse besser kennenlernt und die aus der Parallelklasse auch.

 

Benedikt Gerauer
 

On 14 March 2017 Isabelle Renaudin asked the question 'Why not look at what pastoral provision there is in the schools outside of France? What can we learn from them?' Here is an aspect of pastoral provision in Fürstenzell: 

"Orientation days" are "time out within the class community" during the normal school year. Originally, these were purely religious "days of reflection" in the time-honoured tradition of Christian schools. However, the focus has now widened: "Days of reflection" have become real "orientation days", the aim of which is to support the personal development of all students, including those who have little or no religious background.

In addition, the experience of the community in class, which can often be challenging, occasionally overwhelms the individual. On "Orientation days" such experiences are to be worked through in a light-hearted way. We aim for a feeling of togetherness, so that everyone is guaranteed a place in the community.

As we are a community of people, and as it is only in a community that our students can develop properly, we aspire in the “Orientation days” to enabling all students to take a personal step forward, no matter what their starting point.

As a Christian school, however, we continue to convey our conviction that all life comes from God, and that it is God who initiates every development towards a full life.

Specifically, the “Orientation days” take place with us in Year 9 and last for about 3 school days. As a rule, the students are accompanied by their form tutor and a specially trained additional teacher from our school. Usually, two forms go together to a youth education centre.

The experience of being together for three whole days, not just during the school day, but also for eating, sleeping and leisure time together, is an essential aspect of our “Orientation days”, even if this can be a challenge for students and teachers...Personally, I thought it was great, because you get to know the people in your class better as well as those in the other class.

Benedikt Gerauer

Tage der Orientierung am MGFTage der Orientierung am MGF
Tage der Orientierung am MGFTage der Orientierung am MGF

Le 14 mars 2017 Isabelle Renaudin a posé la question : Pourquoi ne pas essayer de regarder comment se vit la pastorale dans les établissements hors de France ? Qu'a-t-elle à nous apporter ? Voici un aspect de la pastorale à Fürstenzell :

Les « journées d’orientation » étaient à l’origine des « journées de réflexion » dans la tradition spirituelle chrétienne. Pourtant, l’objectif de ces journées a été élargi : les journées de réflexion sont maintenant de vraies journées d’orientation dont le but est de soutenir le développement personnel de tous les élèves, y compris ceux qui ont peu ou pas de connaissances religieuses.

En plus, la vie collective en classe présente parfois des contraintes, des frustrations. Pendant les journées d’orientation nous abordons de tels problèmes d’une manière ludique. Nous recherchons un sentiment de solidarité pour que tout le monde ait sa place et se sente bien dans notre communauté.

Nous sommes une communauté scolaire, et c’est uniquement dans une communauté que nos élèves peuvent se développer normalement. Pendant nos « journées d’orientation » notre objectif est donc de permettre à tous nos élèves de faire un pas en avant sur le plan personnel, quel que soit leur point de départ.

Nous sommes aussi une école chrétienne. Nous continuons donc à proclamer notre conviction que toute vie vient de Dieu et que c’est Dieu qui initie chaque pas vers une vie plus riche.

Ce sont les élèves de quatrième qui participent aux « journées d’orientation » qui durent trois jours. En règle générale, les élèves sont accompagnés de leur professeur principal et d’un autre enseignant spécialement formé. D’habitude, deux classes vont ensemble à une maison des jeunes.

L'expérience d’être ensemble pendant trois jours et deux nuits – manger, dormir, loisirs - plutôt que pendant la journée scolaire seulement, fait partie intégrante de nos « journées d’orientation », même si cela peut représenter un défi à relever et pour les élèves et pour les professeurs... Personnellement, j'ai beaucoup apprécié ces journées parce qu'elles vous permettent de mieux connaître vos élèves et vos collègues.

Benedikt Gerauer

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 07:59
Marist Easter Trip 2017 - Glasgow

Easter was an exciting time at St Mary’s College as a group of students, under the guidance of Mr. Murphy, Mr Lally and Mr Hegarty embarked on what was destined to be an experience of a life-time.

Setting out from Dundalk their journey firstly took them to the Glasgow Science Centre where students enjoyed interactive exhibitions and workshops. They then made the short journey to Celtic Park, or what their supporters fondly call ‘Paradise’. What followed was an action-packed game in which the newly crowned champions defeated local rivals Kilmarnock in an unbelievable atmosphere.

Sunday witnessed the group participate in a competitive game of ten – pin bowling and some shopping but the trip was capped off with a personal guided tour of Celtic Park and St Mary’s Church Hall, the spot were Celtic FC were founded. Students were treated to a visit to the first team dressing room and followed onto the pitch in the footsteps of their heroes.

It was a poignant moment for the Marist students as they learned of how Brother Walfrid, a Marist Brother from Sligo, established the club in order to feed the starving Irish immigrants in the east end of Glasgow. The strong Marist connection and ethos of Celtic was undoubtedly felt by the young group who left determined that this trip would be on an annual basis.

Gerry Lambe

Marist Easter Trip 2017 - Glasgow
Marist Easter Trip 2017 - GlasgowMarist Easter Trip 2017 - Glasgow

Des élèves de St Mary's College à Dundalk, accompagnés de leurs professeurs M. Murphy, M. Lally et M. Hegarty, ont passé des vacances de Pâques passionnantes. 

Première étape : Glasgow Science Centre où les élèves ont beaucoup apprécié les expositions interactives et les ateliers. Ensuite ils se sont dirigés vers le Celtic Park, surnommé « le paradis » par les supporteurs du club, pour assister au match remporté par le Celtic Glasgow, sacré Champion de l'Écosse, contre son grand rival et voisin de Kilmarnock. L'ambiance était magnifique !  

Le lendemain les élèves ont joué au bowling et ont fait du shopping mais le moment fort de la journée était une visite guidée personnelle du Celtic Park et du St Mary's Church Hall où le Celtic Glasgow avait été fondé en 1888. Les élèves ont pu visiter les vestiaires de la première équipe avant de marcher dans les pas de leurs héros pour monter sur le terrain.

Quel moment d'émotion lorsque nos élèves maristes ont appris que c'était le frère Walfrid, frère mariste originaire de Sligo, qui avait fondé le club pour nourrir les immigrants irlandais affamés de l'est de Glasgow. L'origine mariste du Celtic Glasgow a profondément marqué nos jeunes qui tiennent à ce que cette visite soit désormais une activité annuelle. 

Gerry Lambe

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 07:22
Pierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of words
Pierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of wordsPierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of words

Jeudi 6 avril, Pierre Crabié est venu mettre en voix des textes écrits par les élèves. Au programme : petit déjeuner poétique avec les 1ère ST2S de Mme Laloy autour de leurs poèmes et de Paroles de Prévert. A 13h, lecture publique des fables écrites par les 1ères S3 de Mme Proffit, pour dénoncer un fléau moderne, puis temps de partage avec eux autour des Fleurs du mal de Baudelaire. Quelques questions à ce passeur…

D’où vous vient ce goût pour la poésie ?

De mon grand-père je pense, il récitait des vers tout le temps ! Sinon, je suis autodidacte et c’est la chanson qui m’a mené à la poésie : Hugo, Rimbaud, Verlaine, chantés par Ferré, ou Brassens… Aujourd’hui, je m’investis dans les ADEX, un groupe d’amateurs qui souhaitent développer la pratique poétique par l’édition, des ateliers, des lectures…

Et pourquoi ce goût du partage ?

En fait, je suis plutôt réservé de nature mais j’ai un principe dans la vie : il faut aller vers ce qui nous inquiète pour se confronter à soi-même et progresser. Ne pas rester dans le repli mais oser les rencontres, être dans l’action même si on a l’impression de « se mettre en danger ». Je trouve aussi qu’on entend toujours parler de « la jeunesse », mais de quelle jeunesse parle-t-on ? Ça m’intéresse de les rencontrer.

Et donc ?

J’ai été épaté par les textes des élèves ! Quelle maturité et quelle sensibilité ! Les fables des 1ère S3 montraient leur recul et leur esprit critique. Les poèmes des ST2S mettaient en avant leurs émotions, mais livrées avec pudeur et délicatesse et de l’humour dans les deux cas.

A quoi sert l’écriture ?

A répondre à nos questions, celles auxquelles personne ne répond… A chercher la vérité. On en trouve une part dans les livres et une autre dans l’action. La mise en danger c’est aussi ça : choisir l’action en sachant adapter ses rêves à ses possibilités et en travaillant ses points faibles…

Sonia Monnier

Pierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of wordsPierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of words
Pierre Crabié : l’amateur de mots /.../ the lover of words

On Thursday 6 April, Pierre Crabié came to give voice to texts written by the students. On the agenda: a poetry breakfast with Mrs Laloy's Y12 H&SC students based on their own poems and Prévert's Paroles. At 1.00pm, a public reading of the fables written by Mrs Proffit's Y12 science students, the object of which was to denounce a scourge of the modern world, followed by a discussion with them of Baudelaire's Fleurs du mal. We asked him a few questions…

Where does this love of poetry come from?

I'd say from my grandfather. He was always reciting poetry! Apart from that I am self-taught, and it was song that led me to poetry: Hugo, Rimbaud, Verlaine, sung by Ferré, and Brassens… These days, I have a commitment to "les ADEX", a group that aims to promote poetry through publications, workshops, readings…

And your commitment to sharing?

In fact, I am naturally rather shy, but one principle I have is that you need to face up to what concerns you, so that you can confront it and move on. You mustn't hang back, you need to get out and meet people, to take part even if you think you are putting yourself "at risk". But also, you always hear about "young people", but who exactly are they talking about? I find it interesting to meet them.

OK, what are your thoughts?

I was astounded by the students' texts! Such maturity and sensitivity! The fables written by the Y12 science students demonstrated their ability to stand back from a topic and to think critically. The H&SC students' poems highlighted their feelings, but discreetly and sensitively, and there was a sense of humour in both cases.

What is writing for?

To answer our own questions, the ones no-one else answers… To seek after truth. You find some of it in books and some of it in doing things. That is also the risk: choosing what to do whilst knowing how to change your dreams according to what is possible and working on your weaknesses…

Sonia Monnier

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 08:56
L’astronaute Thomas Pesquet en direct de l’ISS à Sainte-Marie

Lundi 20 mars, 100 élèves de 7ième et de 8ième se sont rassemblés dans la bibliothèque pour une conférence exceptionnelle en direct avec Thomas Pesquet.

En effet, Thomas Pesquet est notre astronaute français, en mission pour 6 mois à bord de l’ISS à 400 km de la terre. Cette conférence avait pour thème l’eau, car ce dernier est ambassadeur de l’UNICEF.

Les élèves émerveillés ont ainsi pu voir en direct Thomas Pesquet jouer au ping-pong avec une grosse bulle d’eau, flotter dans l’espace et répondre à des questions. Ils ont appris, entre autres, que 80% de l’eau de la station spatiale est recyclée, que les astronautes sont obligés de faire trois heures de sport par jour, que Thomas Pesquet dort debout...

Thomas Pesquet a aussi parlé du manque d’eau potable sur la terre et de l’importance de préserver l’eau.

Cette conférence nationale était suivie dans plus de 10000 écoles simultanément.

Au bout de 40 minutes, les élèves sont sortis ravis avec des étoiles plein les yeux.

La classe de 7e1

L’astronaute Thomas Pesquet en direct de l’ISS à Sainte-Marie

On Monday 20 March, 100 Y5 and Y6 pupils gathered in the library for an exceptional live lecture given by Thomas Pesquet.

Thomas Pesquet is a French astronaut who, for six months, is aboard the International Space Station 400 kilometers above the Earth. The theme of the lecture was water, as Thomas Pesquet is a UNICEF ambassador.

The amazed pupils were able to see him playing ping-pong with a large water bubble, floating in space and answering questions. They learnt, amongst other things, that 80% of the space station's water is recycled, that the astronauts have to do three hours' sport a day, that  Thomas Pesquet sleeps standing up...

Thomas Pesquet also spoke about the lack of drinking water on the Earth and of the importance of saving water.

This national lecture was watched simultaneously in more than 1,000 schools.

After 40 minutes, the pupils came out delighted and with stars in their eyes.

La classe de 7e1

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 08:18
Session Maristes en Éducation  : Une perspective irlandaise /.../ An Irish perspective

 

Dans les semaines qui ont précédé ma visite à La Neylière, des collègues m’avaient parlé du sentiment de communauté, de la convivialité et des beaux paysages. Pourtant, ce n’est qu’en y arrivant que j’ai découvert l’origine de cette identité mariste qui est omniprésente dans notre école et qui définit notre travail quotidien.

Nous nous étions réunis à cause d’un intérêt mutuel et réciproque – pour mieux connaître le charisme mariste; pour réfléchir à nos propres pratiques et à nos valeurs, et pour partager nos expériences de ce que cela signifie d’être membre de la communauté mariste. La session était facultative. Tout le monde était donc prêt à participer, à s’ouvrir aux autres et à partager ses histoires. Ces deux journées à La Neylière ont été définies par cette ambiance d’ouverture et d’honnêteté.

J’étais la seule enseignante d’une école mariste hors de France. J’ai donc trouvé fort intéressant de découvrir les diverses approches de l’enseignement dans les établissements français et d’apprendre comment on crée et soutient l’identité mariste dans ces établissements.

Globalement, ces deux journées ont été très bien organisées – la messe, le concert, et des ateliers autour du thème « Vocation humaine et orientation ». Ces ateliers ont encouragé les participants à agir en tant que groupe. Ils étaient fondés essentiellement sur l’autoréflexion – une reflexion sur notre propre expérience de la vocation et sur la signification de ce mot pour chacun de nous. Cette activité a fait surgir des opinions diverses. Elle a révélé aussi les chemins différents que nous avions suivis et les choix que nous avions faits. Pourtant, tout le monde avait une chose en commun – la vie nous avait conduits tous, d’une manière ou d’une autre, à devenir membre de la communauté mariste.

Personnellement, j’ai bénéficié beaucoup des ateliers animés par Isabelle Parmentier, intervenante captivante et passionnée. Plusieurs phrases me sont restées depuis. Par exemple, pour répondre à la question «Pourquoi êtes-vous devenu professeur ?», beaucoup d’entre nous avons donné une réponse du genre «Parce que j’aime les jeunes» – réponse classique pour quiconque trouve son travail avec les jeunes passionnant et enrichissant. Pourtant, il y a une meilleure réponse à cette question. Si nous voulons vivre l’ethos mariste dans l’éducation, nous ferions mieux de répondre « Pour aimer les jeunes ». Il faut remplacer  'parce que' par 'pour' – pour les aider, pour les encourager, pour enrichir leur vie – voilà ce que notre vocation d’éducateur nous appelle à faire.

Une citation du père Jean-Claude Colin résume ainsi l’approche mariste de notre rôle en tant qu’éducateurs;

« Quand l’homme sort des mains de sa nourrice, il n’est qu’ébauché : il faut le faire homme, former son cœur, son caractère, sa vertu etc. »

Bonheur, courage, rencontre, vocation, foi, fraternité, confiance, invitation – des mots qui sont revenus régulièrement pendant la session. Ces mots résument ma première visite à La Neylière. Ils expriment aussi ce que cela signifie d’être membre de la communauté mariste.

Emma Murphy St Mary’s College, Dundalk

Session Maristes en Éducation  : Une perspective irlandaise /.../ An Irish perspective
Session Maristes en Éducation  : Une perspective irlandaise /.../ An Irish perspectiveSession Maristes en Éducation  : Une perspective irlandaise /.../ An Irish perspective
Session Maristes en Éducation  : Une perspective irlandaise /.../ An Irish perspective

In the weeks leading up to my two-day trip to la Neylière I had been told by my colleagues about the feeling of community, the camaraderie and the wonderful surroundings. However, it was only upon my arrival that I realised where this ‘Marist’ feeling and ethos, that is ever-present in my school and every-day life at work, originated.

Everyone had gathered because of a common and shared interest – to learn more about the Marist way; to reflect on one’s own practice and values and to share experiences of how it is for each individual to be a part of the Marist community. The participants had all attended voluntarily, meaning everyone was eager to get involved, mingle and share stories. This open and honest atmosphere set the tone for the two days in la Neylière.

Being the only teacher from a Marist school outside of France, it was interesting to hear the different approaches the French establishments have in the teaching of their students but also in how they create and maintain the ‘Marist’ atmosphere within their schools.

Overall, the two days were organised extremely well- including Mass, the concert and a series of workshops that focused on the theme of ‘Vocation humaine et orientation’. These workshops encouraged the participants to mix as a group and hinged largely on self-reflection - a reflection of one’s own experience of vocation and what this word meant to each individual. This session revealed diverse opinions, individual paths that people had taken and choices they had made but ultimately everyone had one thing in common – life had led them in one way or another to become a member of the Marist community.

Personally, I took a lot from the workshops, which were led by a passionate and engaging speaker, Isabelle Parmentier, but there were several points that have stayed with me since then. When asked the question ‘Why did you become a teacher?’ the majority of the group answered something to the effect of ‘Because I love children. – the expected response for anyone who feels their work with young people is enriching and rewarding. However, this is not how we should answer this question. If we are to live out the Marist ethos behind education, we must instead answer ‘In order to love children’. We must replace the ‘because’ with ‘in order to’ – in order to help them, in order to encourage them, in order to enrich their lives – this is what our vocation as teachers calls us to do.

A quote from Jean Claude Colin sums up the Marist view on our role as educators;

When a man leaves the hands of his nurse, he is only sketched in rough. We must make

him into a man, form his heart, his character, his virtue etc.’

Words that continued to appear over the weekend included happiness, courage, meeting, calling, faith, companionship, trust and invitation. These are all words that not only sum up my first visit to la Neylière but also that embody the Marist ethos and what it means to be a member of the Marist community.

 

Emma Murphy St Mary’s College, Dundalk

Repost 0
Published by european-marist-education
commenter cet article

Bienvenue / Welcome

 

Bienvenue sur le blog des établissements maristes et des centres d'éducation non-formelle de la province d'Europe. Les nouvelles, les initiatives et les informations que vous communiquerez seront ainsi présentées à tous à l'intèrieur de la province d'Europe, dans un but de partage d'expériences et d'innovations...

N'hésitez donc pas à faire parvenir à Donald Lillistone (province d'Europe) vos articles, photos et autres vidéos que vous souhaiteriez partager....

 

Welcome to the blog of the European Marist schools and non formal educational centers.

News, initiatives and pieces of information that you communicate will thus be presented to everyone within the European Province, in order to share experiences and innovations....

So, don't hesitate to send to Donald Lillistone (European Province) your articles, pictures and other videos that you would like to share with others...